L'adoption

Si l’adoption peut apparaître comme un (trop) long processus qui engage les protagonistes sur des chemins sinueux de réflexions, projections, remises en questions, c’est essentiellement car la démarche d’adopter repose sur différents enjeux complémentaires et indispensables.

Quand adoption rime avec filiation

Le premier objectif de l’adoption plénière est d’inscrire un enfant dans une filiation, c’est-à-dire d’établir juridiquement un lien de parenté entre les parents adoptants et leur enfant, qui remplace sa filiation d’origine.
L’adoption simple, pour sa part, n’efface pas le lien de filiation initial, biologique, et l’enfant conserve les deux filiations.

Quand adoption rime avec affection

L’adoption répond également au souhait de donner de l’amour, de l’affection à un enfant en devenant parent.

En France, l’adoption est ouverte à toute personne âgée de plus de vingt-huit ans (mariée ou non, vivant seule ou en couple) et aux époux (non séparés de corps) mariés depuis plus de deux ans ou âgés tous les deux de plus de vingt-huit ans.

Les concubins (union libre) ne peuvent pas adopter ensemble un enfant.
L’enfant ne peut être adopté que par un seul des concubins (qui est juridiquement célibataire).
Les partenaires d’un pacte civil de solidarité (PACS) sont dans la même situation.
Deux personnes doivent donc être mariées pour adopter ensemble un enfant.

En principe, l’adoptant doit avoir au minimum quinze années de plus que l’enfant qu’il veut adopter, sauf s’il s’agit de l’enfant de son conjoint (la différence d’âge minimum exigée n’est alors que de dix ans).

Quand adoption rime avec protection

Tout candidat à l’adoption (français ou étranger), résidant en France, qui souhaite accueillir un enfant pupille de l’Etat ou un enfant étranger en vue de son adoption doit préalablement obtenir un agrément délivré par le Président du Conseil général après avis d’une commission d’agrément.
L’agrément est également exigé en cas d’adoption intrafamiliale, à l’exception de l’adoption de l’enfant de son conjoint.

L’adoption est pensée par le prisme de l’intérêt supérieur de l’enfant et s’inscrit dans la perspective d’offrir une famille à un enfant et non pas un enfant à des parents : La Convention de la Haye du 29 mai 1993 porte précisément sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale (signée par la France en 1993 et appliquée en 1998) vise à réglementer les adoptions internationales.

Par ailleurs, les législations nationales et internationales s’orientent toujours plus vers la recherche de maintien des liens de sang et vers le respect de la trajectoire de vie de l’enfant limitant ainsi les déracinements liés à l’adoption internationale.
Ainsi les chiffres de l’adoption internationale, mais également de l’adoption nationale ont réellement chuté depuis une quinzaine d’années.

L'adoption en chiffres

En 2020,
244 enfants ont été adoptés
à l’étranger par des ressortissants français ou étrangers résidant en France
(contre 421 en 2019).

Les pays d’origine
dont sont originaires la plupart des enfants adoptés en 2020
   :

HAITI

32 adoptions

REPUBLIQUE DU CONGO

30 adoptions

COLOMBIE

22 adoptions

MADAGASCAR

20 adoptions

VIETNAM

19 adoptions

Age

En 2020, les enfants adoptés sont souvent des enfants grands.

6 à 10 ans

0%

11 à 15 ans

0%

Pays

En 2020, environ deux tiers des adoptions ont été réalisées dans des pays parties à la Convention de La Haye contre 35 % dans des pays qui ne le sont pas.

Cependant, un certain nombre de ces dernières pouvaient être soit encadrées par les autorités centrales (Russie, Tunisie, Ukraine), soit accompagnées par un opérateur (Congo, Corée).

Pays CLH

0%

EBS

(Enfant à Besoins Spécifiques)

En 2020, 61 % des enfants adoptés avaient au moins un besoin spécifique.
Principalement des enfants grands et/ou en fratries .

Enfant grand

0%

Fratries

0%

Découvrir nos ateliers

Nos ateliers de préparation à la parentalité adoptive

Vous êtes en cours d’agrément ?
Vous avez votre agrément et vous êtes dans l’attente de la réalisation de votre projet ?
Vous avez déjà adopté ?
Où que vous en soyez dans la création de votre famille par l’adoption, vous trouverez un ou plusieurs ateliers vous permettant d’être accompagné(s)  par des professionnels et  répondant à vos besoins.

Ressources bibliographiques pour